Non classé

Gustave, bénévole de novembre !

© Jean Seng
© Jean Seng

Quel est ton rôle dans l’association ?

Je suis le nouveau trésorier, je m’occupe des sous, des budgets, des comptes, tout ça tout ça…  C’est assez classique comme rôle mais c’est essentiel et ça permet d’être au cœur de la vie de l’asso :)

Que fais-tu dans la ”vraie vie” ?

Dans la vraie vie je danse et sur mon temps libre je suis ingénieur dans une start up qui fabrique des ordinateurs quantiques (ou l’inverse ?). Au quotidien, je fais de la gestion de projet mais aussi des taches plus techniques assez éloignées (en apparence) de la danse.

Depuis quand es-tu dans l’asso et qu'as tu découvert depuis ?

Je suis dans l’asso depuis 2017 et j’ai découvert plein de gens trop cool mais aussi des univers de chorégraphes très variés et complètement nouveaux pour moi. Participer à des projets m’a permis de vivre de l’intérieur leur processus de création, et ça c’est cool.

Peux-tu résumer l’association en 3 mots ?

Copains trop chouettes
Si vous souhaitez rejoindre l’aventure bénévole Danse en Seine, écrivez-nous !
© Nicolas Boulain
© Nicolas Boulain

Ateliers artistiques : les chorégraphes Léa Bridarolli & Eneas Vaca Bualo

Quel est votre univers chorégraphique ?

Danseurs-créateurs de disciplines et cultures différentes nous pensons qu’il y a une réelle richesse à explorer dans les rencontres interdisciplinaires. Notre travail repose sur une théâtralité forte et/ou une esthétique éloquente avec le mouvement au cœur de chaque proposition. Le corps dans l’expression des émotions.

Travailler en binôme est pour nous très enrichissant et d’autant plus stimulant en termes de création. Cela nous permet d’avoir un regard neuf et détaché sur chacune de nos propositions. Depuis les débuts de notre collaboration, ce travail ensemble et les rencontres avec des artistes de tous horizons nous ont poussé à aller plus loin dans notre recherche du mouvement, à déconstruire nos codes, à questionner les habitudes de l’autre pour trouver un langage commun, original, multiculturel et libre.

Nous aimons la danse quand elle a un effet cathartique autant sur les interprètes que sur le public.

Pouvez-vous dire quelques mots sur votre création / projet en cours ?

Epidémie, ravage des réseaux sociaux, catastrophes écologiques, mouvement #metoo etc. L’avenir de notre planète prend un chemin incertain. Les événements récents nous rappellent la fragilité de notre existence sur terre. Néo-royaume est une création chorégraphique pour 6 interprètes et une artiste DJ, sept personnages extravagants aux allures baroques. La pièce condense plusieurs thèmes actuels forts : le futur de notre planète, ses bouleversements écologiques et économiques, le patriarcat, l’obsession de la beauté, le temps... Une interprétation noire du futur de notre planète, souillée par nos excès.

Cette création se veut comme un opéra électro aux allures de boîte de nuit. La chorégraphie est brutale, animale...

Entre mouvements aériens, corps distordus et théâtralité, cette création hybride est une dystopie dansée, le futur de l’humanité tel qu’il existerait à la cour du Néo-Royaume.

Quels ateliers avez-vous prévus avec les danseurs de Danse en Seine ?

Nous allons organiser les ateliers autour des thèmes forts de la pièce Neo-Royaume, travailler notamment la théâtralité des personnages et leur corporalité.

▪ « DISTORSION »

Nous souhaitons travailler le mouvement et les corps de façon à ce qu’ils apparaissent tordus, déformés, disloqués aux yeux du public.

Des corps sans articulations, des formes, informes. Rompus par le temps et les catastrophes, nos personnages semblent « cassés », leurs mouvements évoquent la noirceur de leurs âmes vides.

▪ « DOMINATION »

Imaginez-vous un monde matriarcal? Un monde où le dominé a pris la place du dominant. Duo, trio, quartet...Nous souhaitons amener les participants à explorer par le corps toutes les interactions possibles entre dominé et dominant. Les rapports de force entre un corps sur l’autre, les jeux de poids et contre-poids etc.

La restitution prendra place à la cour du Neo-Royaume.

Nous dirigerons les danseurs de Danse en Seine comme si ils étaient les danseurs de notre compagnie. Nous chercherons ensemble leur personnage à partir de leur individualité et leur qualité artistique propre.

Pourquoi avoir rejoint l’incubateur de chorégraphe ?

Nous avons rejoins l’incubateur afin d’affiner et spécifier notre langage chorégraphique. Nous affirmer en tant que jeunes chorégraphes, et être plus sereins face aux institutions.

Nous sommes tout particulièrement intéressés aussi par les modules scénographie & lumière qui sont des composantes primordiales dans nos créations.


Clara, bénévole du mois !

Quel est ton rôle dans l’association ?

 

Je suis la toute nouvelle webmaster de Danse en Seine. Je m’occupe donc du site internet !
Je rends publiques les activités de l'association.

Que fais-tu dans la ”vraie vie” ?

Dans la vraie vie je fais danser des enfants ! Au sein de La Fabrique de la Danse, je coordonne le projet de sensibilisation à la danse et aux nouvelles technologies à l’école des Amandiers et au collège Robert Doisneau dans le 20ème arrondissement. 

Depuis quand es-tu dans l’asso ?

J’ai rejoint l’association en septembre 2018. 

Peux-tu résumer l’association en 3 mots ?

Diversité, (merveilleuses) rencontres, énergie ! 


Jeu-Facebook : 10 places à gagner pour notre spectacle "Et Vint et Une Danse" le 5 juillet à 16h

Crédit photo : Chloé Duvivier

Pour fêter le début de l'été, Danse en Seine lance son premier jeu-Facebook, sur le thème du Brésil ! Lire la suite